Projet Alimentaire Territorial

Depuis le printemps 2016, le territoire Vendée Coeur Océan travaille à développer des circuits courts alimentaires de proximité.
Avec le soutien de l'Europe, de l'ADEME et de la DRAAF, et en concertation avec ses partenaires locaux, il construit maintenant son Projet Alimentaire Territorial.

Les actualités du projet : c’est par ici !

Les prochaines dates :

  • Les 30 et 31 août 2018 : une formation des personnels de cuisine et de service autour du goût et de l’éducation alimentaire pour accompagner au mieux petits et grands convives dans la découverte de nouvelles saveurs locales !
  • A l’automne 2018 : suite à une demi-journée d’information de nos chefs de cuisine sur les cuissons évolutives, ils passeront à la pratique dans l’un des restaurants du territoire pour mettre en pratique ces nouveaux procédés. Sauté, rôti, riz au lait ou encore entremets maison en mode cuisson évolutive sont au programme !

 

L’historique du projet

Le projet a démarré avec la volonté des élus et des acteurs locaux de développer des circuits courts alimentaires et de soutenir ainsi l’activité agricole.

D’avril 2016 à avril 2017, nous avons démarré par une phase de diagnostic pour 16 restaurants collectifs volontaires (restaurants scolaires, de MARPA, d’EHPAD, cuisines centrales). L’objectif était de bien connaître leur fonctionnement afin de les aider à intégrer plus de produits locaux dans leurs menus. Il fallait donc faire le point sur plusieurs facettes du restaurant :

illustration_diagnosticSuite à cette étape, chaque restaurant a construit son plan d’actions à mettre en œuvre.

Plusieurs actions en cours

Accompagnement des restaurants collectifs

Ce sont aujourd’hui 19 restaurants qui sont accompagnés pour développer des approvisionnements de proximité. Les voici :

illustration_carto

Quelles sont les actions menées ?

  • Des mises en relation avec des producteurs et fournisseurs du territoire : visite d’exploitation, dégustation de produits, test auprès des convives,…
  • L’organisation de temps d’échanges entre chefs et de formations collectives : cuissons évolutives, rôle du personnel de service, cuisine du poisson frais…
  • L’organisation de temps de sensibilisation des convives (enfants ou personnes âgées) : visites pédagogiques d’exploitations, repas thématiques, tables de découverte, conception d’affiches pour le restaurant…
  • Un appui pour des besoins spécifiques : conception d’un menu bio, préconisations pour l’aménagement de la cuisine, appui à la création d’une commission menus…

Ces actions sont mises en œuvre de l’automne 2017 à l’été 2019.

Appui à la structuration de nouveaux partenariats

Une réflexion ‘pilote’ a été lancée entre quelques restaurants motivés et des maraîchers du territoire pour créer de nouveaux approvisionnements locaux. Les restaurants ont analysé finement leurs besoins en légumes et les maraîchers ont établi un premier catalogue de produits incluant les conditions de commande et de livraison.

L’objectif : permettre aux restaurants de mieux connaître l’offre et aux producteurs d’envisager une planification de leur production. L’action est en cours !

Et d’autres en préparation !

Pour donner une autre dimension à cette dynamique, les acteurs locaux ont décidé de travailler sur la question de l’alimentation au-delà de la restauration collective. Pour cela, deux nouvelles actions sont prévues :

Un état des lieux de l’offre et de la demande

L’objectif, côté offre :

  • Mieux connaître les produits disponibles localement pour pouvoir les faire connaître
  • Identifier les producteurs souhaitant développer des circuits courts et/ou des projets collectifs pour pouvoir les accompagner

L’objectif, côté demande :

  • Mieux connaître les pratiques des consommateurs individuels et collectifs en matière de consommation en circuits courts
  • Caractériser les souhaits, les freins, les besoins de chacun pour développer des approvisionnements locaux

L’organisation d’un temps fort autour de l’alimentation

L’ambition est d’échanger autour des premières actions menées (accompagnement des restaurants collectifs publics et état des lieux offre-demande) puis de construire collectivement le Projet Alimentaire du Territoire.

Les premiers résultats

Le premier est une meilleure connaissance des pratiques des restaurants et des besoins du territoire :

En 2016, les 16 restaurants diagnostiqués représentent : + de 563 000 repas pour environ 1 million d’euros d’achats de denrées !

Ils ont consommé environ : 11 tonnes de fruits de saison, + de 33 tonnes de légumes, + de 26 tonnes de viande et environ 8 tonnes de poisson. Ils peuvent donc représenter un débouché non négligeable pour les productions locales.

De nouvelles commandes locales voient le jour. Une carte de ces nouveaux approvisionnements vous sera proposée très prochainement.

On parle de nous : la revue de presse !

article_VA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Vendée Agricole – 12.01.2018

Nos partenaires

Nos partenaires financiers :

  •  l’Union européenne, à travers le programme européen LEADER
  • le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, par l’intermédiaire de la DRAAF des Pays de la Loire
  • l’ADEME

 

Un partenaire technique principal :

  • la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire – antenne Vendée Centre

 

Une diversité de partenaires contribuent également à enrichir ce projet : élus, producteurs, professionnels du tourisme, professionnels de la restauration collective, partenaires institutionnels (Trivalis, Département de la Vendée, CCI 85), l’Université de Nantes, l’UFC Que Choisir.

 

Pour en savoir plus : le coin biblio

 

Une question, une suggestion ?

Pour en savoir plus, pour nous faire part d’un témoignage, d’une proposition pour ce projet… N’hésitez pas à nous contacter :

Emeline Guy et Marianne Micheau

02 51 96 15 01

contact@vendeecoeurocean.fr